Ecolo Soignies

La jeunesse

Priorité 4 : La jeunesse

Place aux jeunes aussi...

La politique de la jeunesse devrait constituer une priorité incontournable ; pourtant elle est souvent le parent pauvre des politiques et des programmes électoraux communaux. Trop souvent, la commune développe un semblant de politique sportive et culturelle et néglige l’intérêt de la participation des jeunes aux décisions qui les concernent et à la vie de leur commune en général. Le jeune est alors utilisé comme alibi politique, comme client ou consommateur plutôt que comme acteur de son avenir.

Participation des jeunes...

Si nous voulons construire la société de demain, il est souhaitable d’impliquer les jeunes dans les niveaux de décisions et de participation. Aujourd’hui, les jeunes peuvent apporter une vision spécifique de la société dont il est essentiel de tenir compte. Par ailleurs, les décisions prises par les adultes aujourd’hui auront des impacts importants sur l’avenir de nos jeunes demain. En soi, il s’agit d’intégrer la notion de développement durable dans nos décisions.

Ecolo propose :

• d’impliquer les maisons de jeunes, les mouvements de jeunesse et les clubs afin qu’ils deviennent des partenaires incontournables au service du développement des jeunes ;

• de la même manière, d’intégrer les jeunes ne participant pas encore à ces structures en mobilisant les travailleurs de rue. Nous souhaitons renforcer le service Cap jeunes en augmentant le nombre d’éducateurs de rue présents dans nos espaces de vie ;

• d’intensifier la coordination entre les associations de jeunes actives sur la commune. Il convient de mobiliser aussi les différents services tels que « Cap Jeunes », le Quinquet, l’AMO J4, le service d’aide à la jeunesse de la Fédération Wallonie-Bruxelles, le médiateur scolaire, les équipes mobiles (et plus généralement tous les services assurant le soutien et la prise en charge des jeunes en souffrance ou en décrochage scolaire), les écoles et le cas échéant la Police ;

• de dresser un état des lieux de l’infrastructure et des espaces publics existants afin de présenter les possibilités d’activités à tous les usagers. En même temps, une gestion et une utilisation efficaces responsabilisera chacun des acteurs ;

• de créer un conseil consultatif des jeunes, représentatif de toutes les réalités des jeunes de la commune, qui rendra un avis sur toutes les politiques qui concernent les jeunes, que ce soit d’initiative ou sur demande du Conseil communal, du Collège ou du Conseil de CPAS ;

• de consulter les jeunes pour toute décision concernant un projet d’aménagement urbain ou d’infrastructure qui les concerne ;

• d’associer les jeunes à la confection des règlements d’utilisation de ces aménagements ou infrastructures pour qu’ils se sentent « co-responsables » ;

• d’organiser des « cafés jeunes citoyens » autour de thèmes de société ou de problématiques sonégiennes .

Mixité sociale et culturelle

Il est essentiel que les différentes catégories socio-professionnelles à Soignies « co-existent », cohabitent et se côtoient. Sans cet effort, Soignies prend le risque de créer des zones de nantis et des zones d’exclus...

Ecolo propose :

• de soutenir et renforcer le Plan de Cohésion sociale de la ville (Cap Jeunes) ;

• de mieux informer sur les possibilités de loisirs (clubs sportifs, mouvements de jeunesse, maisons de jeunes …) qui s’offrent aux jeunes sur le territoire communal ;

• de renforcer les liens et la cohésion sociale par l’accès et l’intégration dans l’accueil scolaire et extra-scolaire, des enfants souffrant de handicap et ce en tenant compte des besoins spécifiques de chacun ;

• de tenir compte des enfants dans les politiques d’aménagement du territoire de la commune (espaces verts, plaines de jeux, trottoirs, terrains de sport …) et dans le plan communal de mobilité (vers les lieux d’accueil extrascolaires, les crèches …) ;

• de favoriser les rencontres intergénérationnelles et interculturelles avec les enfants (ex : initiatives conjointes entre crèches, écoles ou maisons de repos, repas interculturels préparés avec des personnes d’origine étrangères de la commune …) .

Développer les structures d’accueil pour la petite enfance

Ecolo souhaite l’ouverture de structures d’accueil de qualité dans chaque village et dans plusieurs quartiers de Soignies pour permettre aux enfants de grandir près de chez eux dans des structures à taille humaine et avec un ancrage local.

Ecolo propose :

• de développer des offres d’accueil ponctuelles en finançant les haltes garderies pour faire face aux aléas de la vie : familles monoparentales, horaires atypiques, reprise d’une formation ou d’un emploi en urgence, maladie d’un enfant, prise en charge d’un proche, recherche d’emploi ;

• de mettre en place un service d’aide aux parents qui recherchent des solutions pour accueillir leur nouvel enfant, en concertation avec tous les partenaires sociaux. (CPAS, ONE, services d’aide à la jeunesse, …) ou donner les moyens à ces partenaires de le créer en leur sein ;

• d’associer crèche et logements pour personnes âgées, en créant ou en développant un espace de convivialité où les enfants des crèches côtoient les personnes âgées des maisons de repos ;

• de considérer les différents milieux d’accueil comme des partenaires privilégiés pour la promotion des bonnes pratiques alimentaires, en collaboration avec les parents et les acteurs de la santé : menus équilibrés, produits biologiques, fruits et légumes frais de saison … ;

Le sport...un vecteur de socialisation

Le sport est un moyen d’expression et de développement du jeune. Il est aussi un vecteur de socialisation. Par ailleurs, par la pratique d’une activité sportive, la personne entretient sa santé.

Ecolo propose :

• de soutenir le travail de formation des jeunes réalisé par les clubs sportifs, plutôt que d’investir massivement dans des sports déjà socialement favorisés et dans des infrastructures synthétiques. En visant également l’accueil de tous et la collaboration des clubs (y compris entre disciplines différentes) afin de promouvoir l’éducation à la santé par le sport ;

• de permettre l’accès aux installations communales à tous, notamment par des conventions conclues avec certaines institutions telles que le CPAS ou des organisateurs de plaines de vacances agréées par l’ONE et les clubs sportifs.

Développer la citoyenneté participative dans l’enseignement

Les enfants et adolescents baignent dans un monde médiatique dès leur plus jeune âge.

Il nous paraît indispensable d’intégrer ou d’accentuer l’éducation aux médias, adaptée bien entendu à l’âge, dans les activités scolaires dès la 3ème ou 4ème année primaire. En effet, Il importe de les aider à acquérir aussitôt que possible les compétences pour décrypter les messages médiatiques quel qu’en soit le support, développer leur sens critique et leur permettre ainsi de devenir des acteurs avertis, responsables et citoyens. Le Conseil supérieur de l’éducation aux médias, notamment, offre les outils pédagogiques pour ce faire.

Ecolo propose :

• d’activer dans ce sens « Passeport Clic », l’Espace public numérique de Soignies, pour qu’il joue un rôle actif en la matière ;

• de développer une véritable politique d’accès des jeunes à l’information en leur facilitant l’accès aux nouvelles technologies de l’information et en organisant régulièrement, dans le cadre de l’enseignement primaire communal, des activités d’éducation aux médias en utilisant les outils du Conseil Supérieur de l’Education aux Médias.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | visites : 0

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License