Ecolo Soignies

La mobilité à Soignies : il est temps que ça bouge !

Les établissements scolaires de Soignies drainent une circulation automobile importante aux heures de pointe. Bon nombre de parents choisissent d’affronter le trafic et le centre-ville saturé (embouteillages, risques d’accrochages, stress, pertes de temps,...) pour déposer leurs enfants à l’école... Le principal souci des alternatives douces : la sécurité ! Quelque chose coince !

Ecolo veut comprendre et débloquer cela. Et rien de tel pour comprendre un problème que de le vivre ! Bénédicte Linard et Thierry Catteau, candidats à la Région, Christophe Laurent et Benoit Leclercq, conseillers communaux sonégiens, se sont livrés à l’expérience à pieds, à vélo et en voiture. Ils voulaient comprendre concrètement les difficultés rencontrées pour proposer des solutions réalistes et répondant aux réels besoins des usagers et des riverains.

Le moins que l’on puisse dire est qu’ils ont pu constater les écueils et les dangers de la situation actuelle, et comprendre le choix de ces parents automobilistes. Des pistes d’amélioration simples ont déjà pu être dégagées. Et les premières conclusions nous poussent à réitérer l’expérience avec d’autres trajets, et à prendre action auprès du conseil communal.

En pratique, le point de départ (rue des Tanneurs) se voulait représentatif d’une habitation dans Soignies, à distance parcourable à pieds ou à vélo mais suffisante pour justifier l’utilisation d’une voiture. Les points d’étapes étaient deux écoles. Le point d’arrivée était la gare, tout simplement pour illustrer le parcours de parents prenant ensuite le train pour se rendre sur leur lieu de travail. Les piétons étaient accompagnés d’enfants et marchaient ainsi à leur allure, et les cyclistes ont roulé paisiblement pour respecter le rythme des jeunes. Les automobilistes ont bien évidemment respecté les limites de vitesse renseignées.

Résultats
A pieds A vélo En voiture
Du départ à l’école St Vincent rue Félix Eloy 10 minutes 8 minutes 5 minutes
Du départ à l’Athénée Jules Bordet Non testé 5 minutes 8 minutes
Des écoles à la gare 13 minutes 4 minutes 20 minutes

A pied, c’est sympa, surtout lorsqu’il fait beau. Les distances à parcourir se révèlent plus courtes que ce qu’on craignait au départ car tous les raccourcis sont permis. La convivialité est au rendez-vous : on rencontre des gens qu’on connait et on peut échanger un petit bonjour, même s’il est rapide à cette heure où tout le monde entame sa journée. A améliorer : la sécurité, à de nombreux endroits les piétons doivent cohabiter avec les voitures, que ce soit aux traversées de routes, devant les écoles ou sur les parkings.

Le vélo est le mode de déplacement le plus rapide. On peut se faufiler et prendre des raccourcis par rapport aux voitures, notamment via les sens uniques limités (= SUL - les vélos peuvent rouler à deux sens dans les rues qui sont à sens unique pour les voitures). A améliorer : le marquage des SUL, la qualité des routes pleines de trous, des endroits pour entreposer son vélo en toute sécurité durant la journée.

La voiture est sans doute le mode de déplacement le plus confortable en cas de mauvais temps, mais est également le plus stressant. Les distances sont plus longues et l’attention des conducteurs doit être constamment à son maximum. En outre, le parking aux environs de la gare est réellement problématique. A améliorer : la communication des limites de la zone 30 ; la communication des nouvelles règles de priorité qui en découlent ; le parking à la journée pour les navetteurs ; la création de limites plus claires pour mettre les piétons, notamment les jeunes enfants, à l’abri des voitures et permettre aux conducteurs de manœuvrer plus sereinement.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | visites : 24143

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License