Ecolo Soignies

Un plan cyclable sur Soignies !?! Et en réalité, ça donne quoi ?

En ce début d’avril, la commune de Soignies annonce se doter d’un plan cyclable. Cette initiative s’inscrit dans une dynamique régionale lancée en 2007 et ambitionne de stimuler l’utilisation du vélo pour les déplacements domicile-travail par l’identification de trajets balisés. Cet été a vu pousser un bel ensemble de panneaux concrétisant ces trajets.

En avril, nous vous donnions donc rendez-vous en septembre pour tester le balisage et les améliorations de la sécurité sur ces trajets. Chose promise, chose due… nous avons parcouru plusieurs de ces parcours ce samedi 17 septembre 2016. Au final, nous restons pour le moins dubitatifs. Faut-il rappeler qu’il s’agit de trajet quotidien entre le domicile et le lieu de travail ou l’école … et non un parcours d’entrainement pour vététiste aguerri ?

Vu le florilège de situations dangereuses rencontrées lors de notre test, il nous est permis d’en douter. Citons : chaussées déformées, dégradées, encombrées, ornières, faiblesse de l’éclairage, carrefours dangereux faiblement signalés,… N’hésitez pas à parcourir les photos ! Devant l’ampleur, nous avons décidé de marquer temporairement (à la craie, cela disparaîtra après quelques pluies) in situ les endroits les plus risqués. Pour quelques jours, nous espérons que cela aidera nos amis cyclistes à les éviter.

Piste cyclable balisée

Comme nous le craignons en avril, cette initiative s’ajoute à tant d’autres qui n’aboutissent pas à un résultat positif car elle omet de garantir la sécurité des usagers faibles. Les candidats cyclises motivés emprunteront ces tracés à l’occasion des semaines de la mobilité, et retourneront à leurs autos dans les semaines qui suivent, convaincus de la folie de cette idée. Toutes ces initiatives manquées ou incomplètes reflètent une réelle méconnaissance de la réalité des cyclistes. La multiplication de tentatives isolées reflète l’absence d’un plan mobilité réaliste, cohérent et évolutif que nous demandons depuis tant d’années. La commune doit identifier clairement les besoins de sa population en matière de mobilité (douce) et se doter d’outils de mesure des résultats obtenus par ses démarches ! En guise d’apéritif, nous invitons les élus locaux à enfourcher leurs vélos et à parcourir ces trajets pour vivre cette expérience pleinement.

Cette situation est d’autant plus dommageable que la situation économique vient s’ajouter aux urgences environnementales et de santé publique. Rappelons s’il en est besoin que les déplacements en voiture contribuent à la pollution atmosphérique via l’émission CO2 et autres particules fines. Les premiers participent aux dérèglements climatiques, les seconds sont reconnus néfastes pour nos santés. Rappelons également que les déplacements à vélos, par l’effort physique qu’ils requièrent, répondent en partie aux défis sanitaires que pose la sédentarité croissante de nos modes de vie. Par ailleurs, se déplacer en voiture coûte de plus en plus cher, à tel point que des changements dans les habitudes apparaissent.

Entretemps, le conseil communal est invité à se prononcer sur la révision du schéma de structure qui fait belle part à la mobilité douce et en particulier au vélo. Nous souhaitons que cela soit le premier pas vers cette réelle volonté politique ! Car, c’est maintenant qu’il faut promouvoir et encadrer la mobilité douce ! Demain, il sera trop tard !

Pour conclure, dans le dernier WaCyNews, nous lisions cette remarque optimiste : « Chaque petite liaison cyclable réalisée, chaque marquage effectué, chaque balisage d’itinéraire nous rapproche de plus en plus d’une Europe réellement cyclable » . Dans ce sens Soignies progresse mais elle se doit d’aller au-delà d’un simple balisage des pistes cyclables et se doter d’un outil concret pour les futurs déplacements locaux.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | visites : 0

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License