Ecolo Soignies

Centre Commercial Semaille

Lors du Conseil Communal de ce 29 novembre, notre groupe devait se prononcer sur les aménagements du futur centre commercial de Soignies. Au delà des voiries, c’est sur le projet que notre groupe a pris position.

Position Ecolo sur le Centre Commercial Semaille

Les élus sonégiens sont bien conscients de la problématique des centres-commerciaux et de leur impact sur les commerces du centre-ville. La dernière étude sur la dynamique commerciale avait déjà pointé la présence de nombreuses cellules vides dans notre centre (9%). Ok Soignies s’en sort bien par rapport aux villes voisines mais la tendance est là et il faut éviter de reproduire les erreurs d’antan. Ne soyons pas schizophrènes et évitons de prôner le contraire de notre aspiration.

Pourtant ce centre commercial n’a pas que des mauvais côtés :
- Élimination d’un chancre
- Proximité de la Zacc des Aulnées et d’autres développements en logement de la ville
- Proximité du centre et de la gare si on analyse le cercle de développement de Soignies
- Opportunité d’aménagements au moindre coût (rond-point, piste cyclable)
- Peut-être une offre différenciée de celle existante et donc une diminution des trajets en voiture pour les Sonégiens

On voudra sans doute parler de création d’emplois mais toute les études montrent un déplacement de ceux-ci et bien souvent avec des nouveaux contrats plus fragiles.

Notre groupe a été très attentif aux propositions de l’ADL de faire la promotion du centre-ville sur le lieu même du nouveau centre mais ces propositions sont plus révélatrices de peur que d’une réelle opportunité. Alors soyons très vigilants.

Vigilants à ce que les conditions définies dans les différentes conventions et dans le permis socio-économique soient assez contraignantes pour ne pas venir déforcer et concurrencer notre centre-ville. Les commerces doivent répondre à une offre lacunaire non seulement sur Soignies mais aussi dans la région (nous pensons par exemple à un bowling ou à une salle de jeux d’intérieur). Il faut analyser cette offre au niveau macroéconomique. Evitons aussi les ouvertures le week-end perturbateur pour les riverains immédiats.

Mais il faut aussi nous atteler à dynamiser le centre-ville. Car, nous en sommes tous conscients, la croissance des surfaces vides en centre-ville est dommageable sur plusieurs plans : dégradation de l’image de marque des villes, hausse du sentiment d’insécurité, fuite des classes moyennes vers d’autres quartiers, paupérisation des centres-villes, dépendance des gens à la voiture, …

Vigilance, nécessité de réguler le commerce, redéploiement de l’offre en bureaux, en ateliers, en commerces de première nécessité, accessibilité pour tous, dynamique et convivialité du centre-ville est notre pendant vital de l’acceptation de ce nouveau centre-commercial. Sous ces conditions, nous soutenons, avec néanmoins certaines craintes, ce nouveau projet.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | visites : 0

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License