Ecolo Soignies

Plan Zonal de Sécurité

Le lundi 8 novembre 2004 s’est tenu à Soignies un Conseil de Police au cours duquel le Plan Zonal de Sécurité (PZS) pour la période 2005-2008 a été présenté.

Nous enregistrons la volonté des autorités de police d’améliorer tant le travail en interne, en termes de structuration, fonctionnement et gestion des ressources humaines, que le travail en externe, sur le terrain afin de tendre à une meilleure efficacité.

Les priorités, auxquelles nous adhérons, sont améliorer la sécurité routière et remédier à l’insécurité liées aux cambriolages et aux rassemblements problématiques de jeunes.

Sécurité routière

La diminution du nombre d’accidents avec lésions corporelles était l’un des objectifs défendu par Isabelle Durant, ex-Ministre fédérale de la Mobilité. Les mesures prises dans ce sens ont déjà donné de bons résultats : pour la période de référence du PZS précédent (2001-2004), le nombre d’accidents graves de la circulation a diminué dans toutes les communes de la zone (Braine-le-Comte, Le Roeulx et Ecaussinnes) sauf à Soignies, où on enregistre une hausse de… 16% !

Les mesures de renforcement des contrôles, de répression et l’établissement d’une vue globale sur l’insécurité routière vont dans le bon sens.

Par contre, ce qui manque c’est une description des mesures de prévention et sensibilisation des citoyens envisagées alors que des moyens ont été dégagés par le Gouvernement Fédéral.

Outre les transgressions des règles du code de la route, n’oublions pas non plus que le mauvais état de certaines routes est aussi responsable de bon nombre d’accidents. Les aménagements des routes et carrefours dans le cadre du PCM (Plan Communal de Mobilité) à Soignies sont susceptibles d’améliorer la situation mais ils ne suffiront pas.

Criminalité

Les principaux actes criminels constatés sur notre zone sont liés aux cambriolages d’ habitations et les déprédations.

De nombreux moyens sont dégagés pour mieux cerner le phénomène et y apporter des réponses appropriées. Citons la technoprévention, c’est-à-dire une sensibilisation des citoyens à des dispositions matérielles à prendre susceptibles de dissuader les cambrioleurs et les patrouilles proactives.

Ecolo déplore une stigmatisation des gens du voyage dans ce contexte alors que les statistiques démontrent que les auteurs de vols sont en majorité des personnes domiciliées sur notre territoire.

Quant au sentiment d’insécurité lié à la présence de bandes de jeunes, nous affirmons que ce ne sont pas uniquement les jeunes qui doivent être pointés comme étant à l’origine du sentiment d’insécurité éprouvé par bon nombre de nos concitoyens. Pour Ecolo, ce sont les conditions sociales qui sont responsables de ce sentiment. C’est pourquoi, Ecolo adhère pleinement à une stratégie qui s’appuie sur une police proche des gens et qui implique le citoyen dans la recherche active de solutions aux problèmes rencontrés à son niveau.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | visites : 11540

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License