Ecolo Soignies

Energie, il faut agir.

L’année 2007 était celle de la conscientisation sur le réchauffement planétaire. Les premiers jours de 2008 ont vu le baril de brut dépasser les 100 dollars. Depuis 3 ans, se chauffer devient un luxe. Constater et conscientiser est une première étape mais il est maintenant plus qu’urgent d’agir. Agir pour la planète. Agir pour partager (et donc économiser pour notre pays) cette précieuse et indispensable énergie. Agir pour aider les plus démunis à faire face à cette augmentation inéluctable du prix de l’énergie.

Chacun doit prendre sa place dans ce défi qui nous attend. Il nous paraît important que la commune montre l’exemple et aide chacune et chacun à réaliser son souhait de prendre part à ce challenge. Pas spécialement en octroyant plus de primes (pour de nombreux projets la Région Wallonne et/ou la Province participent déjà grandement) mais en informant, en fédérant les initiatives, en soutenant, au niveau administratif et autres, les engagements des citoyens, des associations, des entreprises, des services communaux sonégiens.

Pour souligner un exemple, la ville de Braine-Le-Comte en collaboration avec le Grach (Groupement d’Achat de Chauffe-eau-solaires) organisait, il y a quelques mois, une soirée d’information sur l’installation de panneaux solaires et sur la possibilité d’achats groupés et accompagnés.

Le Grach informe, présélectionne des produits de qualité et vous accompagne tout le long de votre projet. Les achats groupés permettent d’obtenir les meilleurs prix. Un grand succès pour cette première soirée (d’une série de trois) où de nombreux Sonégiens étaient présents.

L’Espace Energie du CPAS de Soignies organise de nombreuses conférences sur le thème des économies d’énergie. Ces conférences (ou causeries pour être moins solennel) sont ouvertes à tous les Sonégiens. Elles tournent dans tous les villages… pensez à y passer le bout de votre nez, vous y reniflerez de belles économies.

Dernièrement, un abattage sauvage d’arbres communaux a été relaté dans la presse. Profit pour une personne peu scrupuleuse ou simplement geste de survie ? Il n’en reste pas moins qu’on ne peut accepter ce type de comportement et qu’il est donc urgent d’agir si on veut éviter que ce fait divers devienne fréquent. La commune ne pourrait-elle pas mettre en place un système d’économie sociale qui entretiendrait le parc boisé de la commune et qui « offrirait » le produit de la coupe à des ménages en difficulté ? Planter des arbres sur des terrains communaux (ou CPAS) serait aussi une belle contribution au développement durable.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | visites : 11392

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License