Ecolo Soignies

Piscine

La presse en a parlé un peu mais en 2007 on a discuté beaucoup de la piscine et plus spécialement de la construction d’une piscine intercommunale.

La piscine de Soignies en quelques chiffres : 142.000 entrées en 2005 (dont 19.000 adultes, 20.000 étudiants et 61.000 écoliers), moyenne journalière de 420 personnes, 4.248 leçons collectives, 5 clubs dont un de 600 membres, des recettes de l’ordre de 200.000 €.

Une piscine dynamique. Des recettes mais aussi des coûts d’autant plus importants que notre piscine date de plus de 20 ans et a été construite dans une période où les économies d’énergie n’étaient pas d’actualité. Une piscine énergivore et dont certaines installations nécessitent de l’entretien ou de plus en plus de grosses réparations. Certains la trouvent peu adaptée et plus du tout pratique. C’est pour ces nombreuses raisons que les édiles communaux ont entamé une réflexion sur la possibilité d’une nouvelle piscine intercommunale (avec Braine-le-Comte et Ecaussinnes) et une participation public-privé.

Les réunions se sont suivies tant entre les différents collèges qu’avec la Région wallonne. La création d’un secteur au sein de l’IDEA a presque vu le jour… alors que tout est loin d’être réglé et qu’un accord entre les communes paraît parfois bien loin.

Quelle est notre position sur le sujet ?

Ecolo est ouvert à l’idée de rationalisation et donc d’une piscine intercommunale.

Il est un peu moins chaud sur le partenariat public-privé dans ce type de dossier.

Il souhaite une piscine éducative, sportive et accessible financièrement (d’autres piscines de loisir existent près de chez nous à des tarifs plus onéreux).

Ecolo soutient le principe d’une piscine conviviale où la population se rencontre.

Si création d’une piscine il y a, elle se doit d’être écologique tant on connaît la gourmandise énergétique de ce type d’infrastructure pour maintenir un espace éclairé naturellement à une température agréable.

La mobilité doit faire partie intégrale du projet. Situer la future piscine à l’intersection de nos trois communes conduira tous les citoyens à recourir à des voitures individuelles. Un circuit de bus doit être envisagé et son coût doit être intégré à l’analyse du projet.

Il nous semble intéressant d’analyser le coût de petites piscines (proches des centres et des écoles) mais aussi d’une gestion du personnel, des cours, des associations, des fermetures, … commune entre les trois entités…

En conclusion, oui pour l’approche d’une piscine intercommunale mais pas au dépend de la mobilité et de la convivialité. Oui pour une piscine où on apprend à nager et non à patauger.

A l’heure actuelle, il semble que la piscine intercommunale ait du plomb dans l’aile. Ecaussinnes avait rejeté la création du secteur au sein de l’IDEA et aujourd’hui, Braine-Le-Comte fait savoir qu’elle a d’autres projets.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | visites : 24143

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License