Ecolo Soignies

Notre commune et ses citoyens doivent s’approprier les énergies renouvelables et les développer pour leur bien-être et leur bénéfice direct !

Le premier projet de construire 7 éoliennes sur le site de la Coulbrie à Soignies est abandonné (plus tout à fait), par la société Air Energy. Ecolo, en invitant Bernard Delville en mai 2009, vous proposait de réfléchir sur l’énergie éolienne.

Au sein de l’association Vents d’Houyet, Bernard Delville développe des projets éoliens en Wallonie via des coopératives où chaque citoyen peut souscrire des parts. Il est à l’origine de « l’éolienne des enfants », première infrastructure du genre au monde dont les propriétaires sont des enfants. Sur le principe de la coopérative, dans le cadre de l’économie solidaire, huit cent soixante enfants sont devenus coopérateurs propriétaires d’une éolienne à Mesnil l’Eglise.

Nous sommes tous conscients que nous, particuliers, entreprises, commune, devons abandonner notre dépendance aux énergies fossiles (charbon, gaz et pétrole) mais qu’en même temps nous devons réduire notre consommation.

Voici qu’arrive un second projet, la Commune informe la population qu’Electrabel voudrait implanter un parc de six éoliennes pour moitié sur les territoires de Braine et Soignies. Situées à l’est de la Chaussée d’Enghien, leur production pourrait couvrir la consommation de 7850 ménages.

La Commune de Soignies et ses citoyens doivent saisir l’offre d’un partenariat public privé. Nous désirons ardemment qu’une telle expérience, qui a déjà eu lieu dans plusieurs communes, soit envisagée à Soignies. Sans cela, les certificats verts, pour rappel payés par la collectivité, iront dans les poches de Suez Gaz de France.

L’émergence de l’électricité verte décentralisée a un impact sociétal fort car il recrée directement du lien social local, autour de l’énergie. La responsabilité d’une ou plusieurs éoliennes, mais également d’installations photovoltaïques, confère une responsabilité partagée d’un bien commun, en l’occurrence l’énergie électrique. Cela redonne du pouvoir au niveau local mais permet aussi une nouvelle participation des citoyens qui passent du simple statut de consommateurs captifs et passifs, payants sagement leurs factures, à celui plus proactif de coproducteurs–consommateurs. En soi déjà une petite révolution dans le milieu de l’énergie.

Nous avons aujourd’hui l’occasion de prendre notre avenir en main, saisissons-la !

Le groupe Ecolo inscrit dès lors le problème planétaire du réchauffement climatique dans notre sphère locale et s’emploie à concrétiser des solutions, jusqu’ici bien absentes de notre sphère locale. Ne laissons pas uniquement les grands groupes financiers s’occuper de l’avenir de notre planète, revendiquons notre droit de devenir notre propre acteur de changement. Le potentiel éolien est un bien commun et doit le rester. Agissons !

Plus d’infos sur www.vents-houyet.be http://blog.mitsch.be/


Accueil du site | Contact | Plan du site | | visites : 14304

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License