Ecolo Soignies

COUP D’ŒIL SUR LE CENTRE PUBLIC D’ACTION SOCIALE ( CPAS )

De l’aide à l’action sociale plus de 25 services travaillent au bien-être de tous les sonégiens. Les 293 travailleurs (248 Equivalents Temps Pleins) interviennent dans des prestations très diversifiées et oh combien indispensables.

Sans pouvoir passer en revue l’ensemble des services, il faudra se contenter de quelques exemples des missions remplies par notre CPAS.

De la prime enfance à une fin de vie décente.

Entre la crèche et le service d’accueillantes, ce sont environ 200 enfants accueillis chaque semaine. Malgré l’offre supplémentaire développée par des services privés : ce n’est pas suffisant ! Des travaux d’extension et de reconditionnement permettront pour septembre 2011 un gain de 7 places à la crèche. Une crèche d’entreprise à proximité du Centre Hospitalier Régional de la Haute Senne est à l’étude. A suivre...

L’action sociale c’est aussi aller à la rencontre des difficultés quotidiennes de celles et ceux dont le manque de ressources rend pénible voire insurmontable : le froid qui revient chaque hiver, une maladie, un handicap, le vieillissement,… . Chaque année, le CPAS met en œuvre des mesures d’aide. Il y a du bon et du moins bon. L’impact des factures énergétiques en est un exemple : les mesures d’urgence et non structurelles comme le « Fond mazout », mesure fédérale palliative rendue indispensable par le manque d’action sur le long terme... est un soulagement éphémère pour le bénéficiaire mais pas une solution d’avenir. Du bon : une politique de prévention de long terme (conseil, information, aide à l’investissement pour l’économie d’énergie,…) menée par l’espace énergie du CPAS alimentée par les observations et réflexions des services d’aide de première ligne.

Enfin, une Maison de Repos et de Soins qui sera bientôt remise à neuf et bénéficiera, au terme des travaux, d’une cuisine de collectivité (le service est actuellement assuré par la cuisine du CHR). De plus, une unité dédicacée aux personnes désorientées complétera l’offre d’accueil dans les prochaines années.

Quelques chiffres : budget ordinaire du CPAS – ensemble des recettes et dépenses hors infrastructures et bâtiments - pour 2011 : 4.559.529 € (+1,96 % par rapport à 2010).

Soyons vigilants, il n’est pas question de ronronner, la précarité ne peut se satisfaire d’une bonne gestion ou pire de jolie rustines.

C’est la réalisation de projets ambitieux bien coordonnés avec la politique communale que le CPAS pourra encore mieux remplir sa mission.


Accueil du site | Contact | Plan du site | | visites : 10832

Site réalisé avec SPIP 2.0.10 + AHUNTSIC

Creative Commons License