Intervention d’Annick Vincke, conseillère communale, sur la déclaration de politique communale 2019 – 2024

Je souhaite intervenir et je vous remercie de me donner la parole, Mme la présidente.
Je tiens à vous saluer, vous toutes et tous présents ici ce soir, mandataires et citoyens.
Je profiterais aujourd’hui de ma toute première intervention – en tant que Conseillère communale Ecolo – pour saluer le travail de concertation mené dans cette équipe de majorité en vue de préparer la déclaration de politique communale.
Ce travail nous a permis de faire le point sur ce qui constitue la charpente de notre engagement commun pour la Ville jusqu’à fin 2024.
Les objectifs qui sont ciblés, et je m’en réjouis, le sont en vue d’allier une plus grande justice sociale avec une justice environnementale accrue à l’échelle de notre territoire local.
C’est avec impatience et enthousiasme, que je me prépare à participer aux projets qui traduiront concrètement nos objectifs .
Dans la déclaration qui nous occupe, je retrouve des mots forts qui je l’espère se traduiront au travers d’actions tout aussi solides.
J’y note le mot audace : je pense qu’il ne doit pas quitter nos esprits de mandataires locaux comme de citoyens, au regard des dernières et multiples manifestations pour le climat.
Par ce que Soignies possède de fameux atouts pour le futur, nous nous devons de les valoriser et de les pérenniser pour les générations qui nous suivent mais aussi nous nous devons d’en user avec intelligence au bénéfice de de tous les citoyens d’aujourd’hui.
Je salue à ce titre la volonté, dans la mandature qui commence, d’inscrire de nombreux fondamentaux qui participent à une réelle transition de société.
D’un point de vue développement durable, je pense par exemple :
  • A la mise en place du Plan Communal de Développement de la Nature dont nous n’étions pas pourvus jusqu’à présent, qui nous permettra de participer en partie à enrayer l’effondrement de la biodiversité à l’échelle de notre territoire ;
  • On prend souvent ce domaine comme le parent pauvre mais décoratif de l’environnement. Je tiens à souligner l’importance de considérer cette action de lutte comme incontournable tant il est de notoriété scientifiquement reconnue que le maintien de la biodiversité est une condition sine qua non de la pérennité de l’humanité ;
  • Je pense à la création d’un budget concret de 800.000 euros annuels pour atteindre notre neutralité énergétique en 2050 et ce dans le but de lutter réellement contre le réchauffement climatique par le biais de la Convention des Maires ;

D’un point de vue MOBILITE :

  • On soulignera la décision de consacrer un budget annuel conséquent (2 millions d’euros) à la réalisation et la sécurisation de la mobilité cyclo-piétonne ainsi que le développement du covoiturage parce que le déplacement de demain se doit d’être diversifié et accessible à tous dans les meilleures conditions ;

D’un point de vue économique ou socio-économique :

  • Je tiens à souligner un réel soutien qui sera apporté aux producteurs locaux par la mise en place d’un Hall de producteurs, d’une Commission agricole pour assurer le soutien et la mise en valeur de ceux qui travaillent dur pour nous nourrir ;
  • Notons également l’accessibilité à tous les enfants de maternelles et primaires de l’entité de bénéficier gratuitement de fruits ou de potage de légumes de saison issus de nos producteurs locaux ;
D’un point de vue urbanistique :
  • je salue le projet de mise en place d’une charte intégrant les exigences socio-environnementales de la Ville à présenter dorénavant aux potentiels promoteurs immobiliers ;
D’un point de vue gouvernance et de la démocratie participative :
  • Je souligne par exemple avec satisfaction en la mise en place et la publication prochaine d’un cadastre des mandats et des subsides communaux ;
D’un point de vue cohésion sociale :
  • En ce qui me concerne, me sentant particulièrement proche de la cause des femmes, je tiens à souligner la grande satisfaction qu’évoque pour moi, la volonté de création d’un lieu d’accueil et d’accompagnement de 1ère ligne pour les victimes de violences intrafamiliales ainsi que la perspective d’amélioration de la collaboration entre acteurs de première ligne ;
Et puisque faire de la politique, c’est anticiper :
je souhaite brièvement revenir sur une mesure prévue dans notre déclaration de politique communale, concernant la Charte « Soignies Commune paysanne » à propos de laquelle j’appelle les mandataires à aller plus loin, de manière à introduire la notion de lutte contre la précarisation du monde paysan face à l’industrie agro-alimentaire et une meilleure accessibilité à la terre pour les jeunes candidats agriculteurs qu’ils soient issus du monde agricole ou non.
Enfin, j’arrête là ma liste, je ne peux citer tous les thèmes ni toutes les perspectives, tant cette déclaration de politique communale est riche et ambitieuse sous bien des aspects.
Je conclurai par ceci : à l’heure actuelle, nous sommes 28.009 habitants à Soignies.
Dans les défis qui nous attendent d’ici 2024, nous ne serons pas trop de 28.009 cerveaux, de paires de bras vaillants et autant de cœurs à l’ouvrage pour faire en sorte qu’à Soignies il fasse bon vivre pour tous et que notre Ville rayonne à sa juste valeur.
Pour résumé, chers mandataires, chers citoyens, appliquons-nous et impliquons-nous !
Je vous remercie de votre attention.